NOTRE VISION

À La Transformerie, notre approche est simple : nous croyons sincèrement qu’il est possible d’enrayer le gaspillage alimentaire.

Au lieu de nourrir un sentiment de culpabilité face à la situation, nous choisissons d’aborder cet enjeu de façon créative et positive en reconnaissant la capacité de chacun d’agir.

Nous invitons donc les commerçants, les organismes de dépannage alimentaire et les citoyennes et citoyens à se mobiliser, car collectivement nous pouvons réduire de façon significative le gaspillage qui fragilise notre système alimentaire.

Notre mission

La Transformerie réduit le gaspillage alimentaire en mettant en œuvre des solutions positives et efficaces au problème des invendus des épiceries et fruiteries tout en sensibilisant les commerçants et le grand public à cet enjeu.

ENSEMBLE, ENRAYONS LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE !

Notre petite histoire

Notre organisme est né d’une étincelle provoquée par un défi lancé par Thibault à Guillaume au mois d’août 2016 : préparer un repas gastronomique entièrement réalisé à partir d’ingrédients récupérés des conteneurs d’épiceries. Dans l’esprit de Guillaume, alors chef au restaurant Les 400 coups, un tel défi n’augurait rien de « bon ». Toutefois, bon joueur, il accepte de relever le défi. Sautant dans les bennes, les deux complices en ressortirent complètement abasourdis, choqués non pas par la quantité de produits trouvés, mais par la qualité inattendue des denrées jetées au rebut. Cette expérience insolite déclencha un processus de profonde réflexion sur notre système alimentaire. Peu de temps après, Bobby et Marie, aussi confrontés à un questionnement fondamental sur le gaspillage alimentaire, se sont joints à eux pour alimenter la réflexion. Fondé par les quatre acolytes, l’OBNL a vu le jour officiellement le 17 juillet 2017.

Déterminés à mettre en œuvre une action concrète, Marie et Guillaume firent le choix audacieux de consacrer toutes leurs énergies à mettre en place et à développer la structure de l’organisme. Au cours des deux années suivantes, ils ont conçu et réalisé un premier projet concret visant à contrer le gaspillage alimentaire. Alliant les principes de l’économie circulaire et de l’économie sociale avec le savoir-faire culinaire de Guillaume, Les Rescapés sont nés : des tartinades de fruits, uniques, fabriquées selon des méthodes artisanales avec des ingrédients rescapés localement chez les épiciers et les fruiteries partenaires du quartier Rosemont-La Petite Patrie.

Co-initateurs de La Transformerie (crédit photo : La Transformerie)

Notre équipe

Guillaume Cantin

Co-initiateur et Directeur général | Linkedin

Connu du grand public pour avoir remporté la première saison de l’émission Les Chefs! à Radio-Canada, Guillaume sait relever les défis avec ardeur et détermination afin d’atteindre les objectifs qu’il se fixe.

Doté d’une grande volonté, il excelle à inspirer et à motiver les gens à collaborer aux projets qu’il entreprend. Cumulant plus de 15 ans d’expérience en cuisine, le projet de La Transformerie reposait sur une base solide.

Afin de concrétiser ses idées, il suit une formation pour connaître les procédés de mise en conserve à l’Instituts de technologie agroalimentaire (ITA), aux campus de Sainte-Hyacinthe et  de La Pocatière, en plus de suivre la formation Lancement d’entreprise au  SAJE Montréal. Créatif et perfectionniste, il met à profit ses années d’expérience comme chef afin de développer des recettes originales dont les ingrédients principaux proviennent des invendus de commerces partenaires. Il assume également la gestion de la production, misant sur la qualité du produit en plus d’assurer la viabilité du projet.

Notre conseil d'administration

Le conseil d’administration constitue l’entité responsable de l’organisme. Composé de membres élus, il définit la mission, la vision, les valeurs organisationnelles et les bénéficiaires. Il dessine le « carré de sable »  dans lequel l’exécutif (les employés(es)) « peut jouer » et il s’assure que ce cadre est respecté.

Aidé par le directeur général, il définit la planification stratégique et il se préoccupe de la viabilité de l’organisation à long terme*.

*Cette définition est adaptée du livre La Gouvernance et le Conseil d’administration de Roméo Malenfant.

Les administrateurs(rices)

Pierre Benabidès (secrétaire)

Christine Barcelo

Catherine D’Amours-Archambault (présidente)

Jean Favreau (trésorier)

Louis-Philippe Favreau 

Jonathan Jubinville (vice-président)

Thibault Renouf

Marie-Ève Voghel-Robert

Les co-initiateurs

Marie Gaucher

Co-initiatrice | LinkedIn

Pendant son enfance, Marie a vécu dans plusieurs pays en raison du travail de ses parents. Cette riche expérience de vie lui a permis de développer une grande capacité d’adaptation. 

Bachelière de l’Université McGill en économie de l’agriculture, elle est enthousiasmée par l’innovation; elle consacre toute son énergie à chercher les meilleures solutions permettant de corriger les failles de notre système alimentaire. 

Ses formations en analyse des tendances culinaires, en développement de programme de bénévolat et en médias sociaux sont des atouts majeurs dans la réalisation de la mission de l’organisme.

Bobby Grégoire

Co-initiateur | LinkedIn

Chef formateur, Bobby est un fier ambassadeur du patrimoine culinaire québécois, de ses terroirs et de ses artisans-producteurs.

 Il est le co-initiateur de L’Atelier du goût, un organise qui vise à donner du sens à ce qu’on mange et il a été le président de Slow Food Montréal pendant 8 ans, ce qui l’a amené à cofonder l’Alliance Slow Food des chefs. Bobby est désormais conseiller international pour Slow Food au Canada. 

Au fil de ses années d’engagement, il a développé une fine expérience de gouvernance stratégique au sein d’organismes à but non lucratif. Habitué d’animer des ateliers engagés dont « À vos Frigos » du Jour de la Terre, la réduction du gaspillage alimentaire à la maison n’a plus de secret pour lui.

Thibault Renouf

Co-initiateur | Linkedin

Fondateur d’une association étudiante dédiée au développement durable à l’École de management de Normandie, il s’est ensuite formé en communication dans le commerce équitable avant de compléter sa maîtrise en éthique des affaires et de l’entrepreneuriat au Québec. 

Passionné par la question des circuits courts, il a été responsable du bureau montréalais de Provender pour connecter les chefs et les agriculteurs. Il poursuit désormais cette mission avec son entreprise Arrivage

Intégré au sein de la communauté de l’entrepreneuriat social et de l’économie solidaire à Montréal, il mobilise avec passion les gens pour partager sa vision forte d’une entreprise sociale au service des humains et de la planète.