Finaliste pour Les Lauriers de la gastronomie québécoise

By 16/08/2018Non classifié(e)
transformerie-bocaux-montreal-gaspillage-alimentaire-invendus

« La Transformerie, finaliste dans la catégorie Entreprise ou initiative de l’année lors des Lauriers de la gastronomie édition 2018.

[…] pour La Transformerie, une toute jeune entreprise qui vise à réduire le gaspillage alimentaire de la manière la plus délicieuse possible. « À mon avis, l’intérêt principal des Lauriers était de mettre en lumière des gens moins connus du grand public, constate Guillaume Cantin, cofondateur de La Transformerie. Je pense par exemple à l’historien Michel Lambert, qui connaît le patrimoine culinaire québécois comme personne d’autre, et à la chef Nancy Hinton, aux Jardins sauvages. » »

[…]

« On n’avait rien d’aussi rassembleur au Québec, dans le milieu de la gastronomie, explique la directrice générale et fondatrice Christine Plante. Le gala est la première action des Lauriers, mais on veut également amorcer un dialogue entre tous les acteurs de l’industrie. » 

Extraits de La reconnaissance oui, mais… de Ève Dumas pour La Presse, publié le 21 avril  2018.

Crédit photo : Les Lauriers de la gastronomie québécoise